Le pouvoir de choisir
.18 Oct

Le pouvoir de choisir

J’ai lu récemment l’excellent article de Caroline Martin: Les algorithmes vont-ils mettre fin à la tyrannie du choix ?

Effectivement Les GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft) disposent de quantités phénoménales de données sur tous leurs utilisateurs. Ils ont donc naturellement tendance à adopter une stratégie de type « Deep Profile » qui cherche à monétiser l’ensemble des données disponibles. J’ai un ami Français avec une sensibilité démocrate qui a épousé une Américaine, plutôt républicaine. Lorsqu’il fait une recherche d’informations économiques sur son moteur de recherche préféré, il trouve en priorité des articles de sensibilité démocrates, et sa femme des articles plutôt républicains. C’est très inquiétant et on peut se demander ce que deviendront nos démocraties lorsque les GAFAM connaîtront nos goûts et nos préférences politiques mieux que nous-même. En tant qu’utilisateur, j’apprécie que les algorithmes m’aident dans mes choix et mes décisions. Mais je n’ai aucune envie qu’ils réduisent mes choix et m’enferme dans mes convictions.

Les éditeurs traditionnels de solution de personnalisation classent chaque utilisateur dans un segment. Le risque est donc très élevé que ces algorithmes rétrécissent la vision de chacun à ce segment en particulier. L’internaute n’est donc pas considéré comme unique mais comme membre d’un groupe auquel on appliquera telle ou telle stratégie marketing. L’internaute est affilié à un segment de façon arbitraire et il est très difficile d’en sortir.

L’alternative la plus évidente est de choisir une stratégie de type « No Profile » avec des algorithmes non contextuels. Ils n’enregistrent aucune donné personnelle, sont incapables de personnaliser des contenus en fonction d’un contexte de recherche, et sont beaucoup moins pertinents que les algorithmes contextuels.

Heureusement il existe une troisième voie, celle adoptée par MyDreamMatch : le « Fast Profile ». Elle a deux objectifs complémentaires :

  1. Personnaliser les contenus du site pour que l’utilisateur trouve plus vite des résultats plus pertinents.
  2. Donner à l’utilisateur le pouvoir de choisir et de découvrir des informations ou des produits nouveaux au bon moment.

Cette stratégie est basée sur les principes suivants :

  1. Détecter les préférences de l’utilisateur et ses intentions immédiates pour un projet particulier. L’Intelligence Artificielle comprend très vite lorsque l’utilisateur commence à découvrir l’ensemble de l’offre sans préférences particulières, lorsque ses intentions se précisent et qu’il se concentre sur des produits particuliers, lorsqu’il est prêt à se décider, ou lorsqu’il change d’avis parce qu’il a un autre projet d’achat.
  2. Enregistrer les données les plus complètes possibles sur l’intérêt exprimé par l’utilisateur pendant son expérience de navigation. Lorsque l’utilisateur s’intéressez à un produit, il est sensible à toutes ses caractéristiques objectives et subjectives. Il n’en a pas toujours conscience mais l’Intelligence Artificielle a toutes les capacités pour le découvrir. C’est un processus très intuitif. Ces données sont éphémères et nous n’utilisons que les données essentielles pour une décision dans le cadre du projet identifié. Nous recherchons dans cette phase des Micro Data qui ne concernent que l’utilisateur par opposition au Big Data qui concerne le plus grand nombre d’utilisateurs.
  3. Mettre à jour le profil de l’utilisateur le plus rapidement possible et en créer un nouveau lorsque nous identifions un nouveau projet. C’est la qualité des données analysées en temps réel et la rapidité à les traiter qui détermine la pertinence de la personnalisation de contenu.

Le Fast Profile de MyDreamMatch facilite ainsi la vie de l’utilisateur, en augmentant son pouvoir de choisir.

Ingénieur en informatique de Supélec Paris, j’ai travaillé pendant plusieurs années en tant que développeur, architecte puis manager au centre de recherche d’IBM, puis au sein de l’organisation européenne de Cisco.

Passionné par l’Intelligence Artificielle, j’ai décidé en 2015 de créer ma société MyDreamMatch afin de rendre les recommandations personnalisées accessibles et faciles à utiliser par le plus grand nombre de sites Web.

Write a post